Villager Concept

Détaillant de chaussures emblématique à Montréal, le magasin Villager vit le jour dans la frénésie des années 60, époque marquée par la rébellion des jeunes et de leur idéologie contestataire. La renommée de Villager était liée à ses produits éclectiques alors en rupture avec le conservatisme de ses concurrents.

Avec l’idéologie des jeunes qui se transpose par la suite pour s’arrimer à l’ère d’exagération « disco-glam », l’ambiance hétéroclite du concept d’origine était dépassée et exigeait un remaniement complet.

Le défi créatif consistait à transformer l’établissement principal situé à l’intersection des artères Peel et De Maisonneuve pour en faire le plus exubérant des magasins Villager.

Ce magasin représentait une occasion exceptionnelle pour lancer la réincarnation commerciale de Villager.  En effet, l’emplacement constituait un point de repère tout indiqué pour cette jeune clientèle branchée qui recherchait l’activité bouillonnante du centre-ville et les fréquentations régulières des boîtes de nuit présentes dans ce quadrilatère.

Situé dans un édifice historique, l’espace intérieur du magasin fut ramené à son état d’origine, fait d’une structure de béton brut des années 1920. Le canevas maintenant mis à nu, l’enjeu était de créer des volumes aux formes imposantes et spectaculaires. Le rythme des colonnes intérieures et de la façade détermine les éléments solides auxquels se greffe le design en alternance entre les éléments transparents et translucides.  Cette approche permet de projeter le concept explosif de Villager vers les vitrines et la rue.

Symboles de victoire, de grandes torches en V illuminent et claironnent la présence de Villager dans tout le voisinage transformant ce magasin en une éclatante marque de vitalité nocturne pour Montréal.